mai 08, 2020

L’UGAB se mobilise à l’échelle internationale pour faire face à la crise sanitaire

  • Image
    AGBU and Mother See Holy Etchmiadzin work together to assure
    AGBU and Mother See Holy Etchmiadzin work together to assure seniors in and around Yerevan and Vanadzor receive necessities through the longstanding Senior Dining Centers.
  • Image
    AGBU LA Cares initiative gets ready to launch its weekly pac
    AGBU LA Cares initiative gets ready to launch its weekly packages of food supplies to those in need.
  • Image
    AGBU Montreal food boxes bound for vulnerable families.
    AGBU Montreal food boxes bound for vulnerable families.

Fidèle à sa mission historique d’aide humanitaire à destination des Arméniens les plus vulnérables, et du fait de la pandémie internationale de COVID-19, l’UGAB a massivement déployé ses efforts à travers le monde pour faire face à la crise sanitaire et répondre, tant d’un point de vue financier qu’alimentaire, aux familles arméniennes dans le besoin.

Forte de son action récente en faveur des réfugiés arméniens de Syrie frappés par la guerre, à qui elle avait fourni une aide matérielle et alimentaire, l’UGAB a su faire face aux défis que soulève une crise de cette ampleur et répondre aux mieux à l’inquiétude et à la détresse de ceux dont la vie est bouleversée.

Pour Berge Setrakian, président mondial de l’UGAB, « ce virus a un impact sur les vies et les moyens de subsistance des familles les plus fragiles, c’est la raison pour laquelle l’UGAB s’est mobilisée pour apporter des réponses multidimensionnelles tant aux besoins physiques, matériels que sociaux des Arméniens, où qu’ils soient. Mais la première urgence était de répondre à ce qui est fondamental pour tous : être en capacité de nourrir sa famille. »

Une mobilisation internationale des sections de l’UGAB pour venir en aide aux familles vulnérables

Du Moyen-Orient à l’Europe, de l’Arménie à l’Australie, de l’Amérique du Nord à l’Amérique du Sud, l’UGAB œuvre de manière stratégique au niveau national comme local pour s’assurer que chaque personne et chaque famille dans le besoin reçoive des produits et services de première nécessité.

C’est au Liban que démarre le programme de distribution de paniers de première nécessité de l’UGAB, alors que le pays vivait déjà une forte récession économique. Du fait de la pandémie internationale, aux risques de chômage et de faillite s’est ajouté celui d’une insécurité alimentaire croissante pour les foyers les plus fragiles. Selon Gerard Tufenkjian, Président de l’UGAB Liban, « nous avons eu une longueur d’avance pour identifier les besoins et les familles prioritaires. »

Alors que le Covid-19 se propageait à une vitesse alarmante à travers le monde, les sections locales de l’UGAB se sont inspirées de cette initiative au sein de leurs propres communautés.

Ainsi, l’UGAB Montréal a démarré la livraison de paniers à l’occasion de la fête de Pâques en priorités pour les personnes âgées et les familles arméniennes réfugiées de Syrie, d’abord 200 puis très vite 500 paniers par livraison. L’UGAB Toronto a récemment annoncé un programme similaire, s’engageant à livrer 500 colis pour venir en aide aux plus défavorisés.

De la même manière à Los Angeles, le programme « AGBU LA Cares » a élargi ses missions à toute personne dans le besoin. Pour Yervant Demirdjian, membre du Conseil central et initiateur du programme, « cette crise sanitaire nous permet d’être plus que jamais solidaires au sein de cette grande famille que forment les Arméniens de Los Angeles ».

Les sections UGAB des villes de Lattaquié et Kamashli en Syrie, ont quant à elles organisé grâce à de nombreux volontaires la livraison de kits de désinfection et permis un soutien financier des familles les plus fragiles pour couvrir leurs dépenses alimentaires et leurs dépenses médicales jusqu’à la fin de l’année.

La livraison de paniers repas par les sections locales de l’UGAB s’est également organisée à Sydney en Australie ou encore à Montevideo, en Uruguay, où certains des repas étaient préparés par des volontaires locaux.

« Nous sommes extrêmement fiers de voir que toutes nos sections, à leur échelle, se sont mobilisées et se sont surpassées pour éviter que les Arméniens de leur communauté soient confrontés à la difficulté, qu’elle soit alimentaire, financière ou médicale. Pour beaucoup, ces paniers et ce soutien furent de véritables bouffées d’oxygène » estime Anita Anserian, directrice du Bureau central de l’UGAB.

Des outils éducatifs et de nombreux évènements virtuels pour répondre au confinement

Les mesures de confinement mises en place à travers le monde ont eu pour première conséquence la fermeture des écoles. D’où la mise en ligne gratuite de tous les contenus et outils éducatifs de l’UGAB afin de permettre aux enfants et étudiants de poursuivre leur apprentissage de la langue arménienne.

Parmi eux, l’Université Virtuelle Arménienne (Armenian Virtual College, AVC) en ligne depuis une dizaine d’années. Pour le Docteur Yervant Zorian, membre du Conseil central de l’UGAB et fondateur d’AVC, « l’UGAB s’est engagée depuis de nombreuses années sur la voie de l’apprentissage en ligne. La crise que nous vivons actuellement, et les mesures de confinement, nous incite à élargir cette offre et accroître la capacité de cet outil pour répondre aux nouvelles attentes et besoins éducatifs. L’Université en ligne a mis en place une offre d’apprentissage gratuite pour une durée de 20 jours et mis à disposition gratuitement des activités et rencontres virtuelles. Les experts d’AVC ont également participé aux réflexions stratégiques menées par le Ministère de l’Éducation d’Arménie, en lien avec le Centre national des technologies éducatives, afin d’apporter leur expertise en matière d’apprentissage en ligne. 

Les réseaux de jeunes professionnels de l’UGAB (Young Professionals, YP) ont également tenté de tirer profit des mesures du confinement pour réfléchir à de nouveaux moyens de se réunir et de soutenir à distance. « Nos Jeunes Professionnels ont immédiatement mis à contribution leur connaissances pour mettre à disposition du contenu instructif et divertissant et mis en place une plateforme d’interaction sociale – les YP Live » explique Heghine Musaleyan qui coordonne les 37 comités Jeunes Professionnels dans le monde au sein du Bureau central de l’UGAB à New York. L’idée est apparue lors d’une visio-conférence des YP de Los Angeles appelée « YPs Got Talent ! » (« Les YP ont du talent ») qui permettait aux musiciens et artistes du monde entier de se produire en direct. Face au succès remporté lors du premier rendez-vous, cette initiative est rapidement devenue un rendez-vous hebdomadaire incontournable.

Les Jeunes Professionnels ont également proposé des contenus attractifs et inédit à l’instar de cours de cuisine arménienne donnée par les YP de Madrid ou un spectacle humoristique par les YP de Caroline du Nord aux États-Unis. Tous ces évènements virtuels ont permis au total de connecter plus de 1 200 participants de tous les coins du monde, de la Corée du Sud à la Nouvelle Zélande en passant par la Russie. Ils ont également organisé des réunions d’information en présence de coachs spécialisés en santé et bien-être afin de donner des conseils pour éviter les effets néfastes du confinement.

L’UGAB Arménie en première ligne de la crise sanitaire

L’Arménie, touchée par l’épidémie le 1er mars comptait début mai plus de 2 500 personnes contaminées et une quarantaine de décès. Pour répondre à cette crise sanitaire, une multitude de mesures gouvernementales et de législations furent adoptées par le Parlement. Afin de venir en aide aux populations les plus fragiles et soutenir le gouvernement dans ses efforts, l’UGAB Arménie a largement mobilisé son réseau et son expertise pour répondre aux multiples défis de la pandémie.

En Arménie, plus qu’ailleurs, l’urgence des familles les plus défavorisées et des populations les plus fragiles étaient de pouvoir se nourrir. « Notre programme de distribution de colis s’est organisé en priorité pour répondre aux besoins des personnes âgées et des foyers les plus fragiles car c’est vis-à-vis d’eux que le risque de contamination était le plus grand et les conséquences économiques les plus terribles. » Depuis de nombreuses années, l’UGAB Arménie œuvre en collaboration avec le Saint Siège d’Etchmiadzin pour organiser des Soupes Populaires pour les personnes âgées et les familles dans le besoin dans les villes d’Etchmiadzin, Vanadzor et Erevan. Ce programme s’est adapté aux mesures de confinement en organisant la livraison de plus de 900 paniers repas.

« Grâce aux paniers alimentaires de l’UGAB, je n’ai plus à me soucier de savoir comment je vais pouvoir me nourrir chaque jour », explique Azaduhi Havhannisyan, 84 ans.

Depuis le début de la pandémie, l’UGAB Arménie travaille également en étroite collaboration avec le Ministère de la Santé arménien afin d’identifier les besoins. En Arménie comme partout dans le monde, le personnel hospitalier faisait face à une vaste pénurie d’équipements de protection et de fournitures médicales, mettant chaque jour leur vie en danger pour sauver les patients atteints. Afin d’approvisionner l’Arménie en matériel médical, le Haut-Commissariat aux affaires de la diaspora a mis en place une levée de fonds internationale afin de soutenir. « Nous avons très vite pris contact avec le Ministère de la Santé afin de mobiliser notre réseau, identifier des fournisseurs et ainsi aider le gouvernement à procéder à cet approvisionnement », ajoute Vasken Yacoubian.

L’UGAB Monde a soutenu à hauteur de 50 000 dollars cette levée de fonds internationale.

L’UGAB France quant à elle a sollicité son réseau de partenaires institutionnels et collectivités territoriales françaises. Elle a ainsi pu débloquer une aide de 30 000 euros de la part de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) présidée par la Mairie de Paris, Anne Hidalgo, réseau dont Erevan fait partie.

La difficulté appelle la solidarité, la mobilisation de tous est nécessaire

La pandémie que connaît le monde et la France nous impacte tous directement. Mais ce sont toujours les pays et les populations les plus défavorisées qui sont les plus vulnérables aux crises que connaissent le monde. Ce sont elles qui en subissent les conséquences les plus graves, à court comme à long terme.

L’Union Générale Arménienne de Bienfaisance, partout dans le monde, est et restera en première ligne pour répondre à leurs besoins et identifier toutes les initiatives complémentaires aux mesures gouvernementales.

Partout où nous sommes, il est de notre responsabilité à tous de répondre à l’appel à l’aide de ceux qui sont les plus impactés par la crise sanitaire, tant d’un point de vue social que financier.

Pour soutenir l’UGAB dans son action et faire un don au Fonds International d’Aide Humanitaire d’Urgence de l’UGAB, faites un don en ligne sur www.agbugiving.org/reliefefforts ou appelez le 01 45 20 03 18.

Vidéo : https://youtu.be/y8oWBRU2Q5c

Cet article a été publié dans le Nouvelles d'Arménie Magazine n°274

Please note that archived content may appear distorted as it has been stripped of formatting and original images.