May 27, 2022

L’ugab et le Matenadaran Lancent une Publication en Faveur de la Préservation du Patrimoine Manuscrit de L'artsakh

  • Image
    Le livre "Manuscript Heritage of Artsakh and Utik
  • Image
    Pages illustrées du livre " Manuscript Heritage of Artsakh and Utik ".
  • Image
    Marina Mkhitaryan, directrice exécutive de l'UGAB Arménie, Vahan Ter-Ghevondyan, directeur de Matenadaran, et Vasken Yacoubian, président de l'UGAB Arménie.
  • Image
    L'éditeur du livre Dr. Karen Matevosyan et les co-auteurs Tamara Minasyan et Vahe Torosyan.
  • Image
    Le père Asoghik Karapetyan, l'archevêque Nathan Hovhannisian et le maestro Tigran Mansurian.

L'Union Générale Arménienne de Bienfaisance (UGAB) et le Matenadaran - l’Institut Mesrop Mashtots des  Anciens Manuscripts ont le plaisir d'annoncer la publication du livre "Patrimoine Manuscript de l’Artsakh et Utik" co-écrit par Hravard Hakobyan, docteur en lettres, Tamara Minasyan, docteur en philologie, et Vahe Torosyan, docteur en histoire. Le Fonds Lawrence Terzian de l'UGAB a financé la publication du livre dans le cadre des subventions de recherche sur l'Artsakh de l'UGAB, qui visent à sensibiliser et à approfondir les connaissances sur l'Artsakh, son histoire, sa culture et les questions actuelles.

Ce livre est un atout exceptionnel pour promouvoir la reconnaissance internationale du patrimoine culturel des deux provinces historiques de l'Arménie, l'Artsakh et l'Utik. Ces provinces abritent depuis longtemps d'innombrables manuscrits théologiques, historiques, éducatifs et rituels, dont la plupart sont aujourd'hui conservés au Matenadaran. Les efforts collectifs des co-auteurs prouvent la présence arménienne séculaire dans ces régions.

Le volume se compose de trois parties et reflète l'histoire de l'Artsakh et de l'Utik, présente les scriptoria et les centres éducatifs de ces régions qui fonctionnaient à côté des grands monastères, et révèle les particularités iconographiques des manuscrits enluminés créés entre le XIIIe et le XVIIIe siècle. "Le patrimoine manuscrit de l'Artsakh et de l'Utik, en tant que partie harmonieuse de l'histoire et du patrimoine culturel de ces provinces, est riche de nombreux monuments architecturaux et sculpturaux chrétiens, de khachkars (croix de pierre) et de bâtiments séculiers médiévaux, que nous devons préserver et transmettre aux générations", note l'éditeur du livre, Karen Matevosyan, docteur en sciences historiques.

L'un des co-auteurs de l'ouvrage, Tamara Minasyan, note que "dans le cadre des développements politiques et régionaux actuels, alors que les pays voisins font tout leur possible pour falsifier l'histoire et présenter le patrimoine culturel arménien comme le leur, ou plus particulièrement comme albanais du Caucase, ces révélations scientifiquement prouvées peuvent servir de base solide pour résister au flux de désinformation. Si les tentatives de destruction de nos monuments culturels et architecturaux ont un certain succès, il est beaucoup plus difficile d'atteindre nos manuscrits. Les colophons des manuscrits, en particulier, sont des sources exceptionnelles qui prouvent sans conteste la présence arménienne séculaire en Artsakh et en Utik."

La publication du livre "Patrimoine Manuscript de l’Artsakh et de l’Utik" est l'un des 18 projets financés dans le cadre de la bourse de recherche Artsakh de l'UGAB, créée à la suite de la guerre de 44 jours en Artsakh. Lors d'une réunion à l'UGAB Arménie pour célébrer la parution de l’ouvrage, Vasken Yacoubian, Président de l'UGAB Arménie, a expliqué la mission de la bourse de recherche Artsakh de l'UGAB. "La guerre de l'Artsakh, qui a duré 44 jours, a mis en évidence un énorme manque de connaissances au sein de la communauté internationale sur l'histoire de l'Artsakh en général et sur son patrimoine culturel en particulier. Le projet vise à pénétrer toutes les sphères de l'histoire de l'Artsakh afin de sensibiliser le public à des faits impartiaux, fondés sur des données. À cet égard, le Matenadaran, en tant que principal dépositaire de manuscrits et de sources anciennes, peut être l'un des piliers essentiels pour promouvoir intensivement cette initiative."

Les administrations de l'UGAB et du Matenadaran assurent qu'elles poursuivront leurs efforts pour diffuser le livre auprès des universitaires ainsi qu’auprès d'un public plus large afin de lutter avec diligence contre la falsification de l'histoire arménienne. Le livre est déjà diffusé en Europe. Les auteurs ont également participé à diverses conférences internationales. "Nous prévoyons de partager le livre avec toutes les ambassades étrangères en Arménie, les institutions culturelles internationales, les universités à l'étranger, ainsi qu'au sein des cercles et centres scientifiques internationaux. Nous sommes convaincus que grâce à cette publication, le monde découvrira le riche patrimoine culturel de l'Artsakh et de l'Utik", a noté le directeur de Matenadaran, le Dr Vahan Ter-Ghevondyan.