septembre 29, 2022

Les programmes de service communautaire de l’UGAB

  • Image
    Discover Armenia participants at a community service in Aragatsotn
    Discover Armenia participants at a community service in Aragatsotn.
  • Image
    Discover Armenia 2022 group.
    Le groupe 2022.
  • Image
    Sarigyugh’s children show their paintings after a session with Armenie, Terre de Vie participants.
    Les enfants de Sarigyugh montrent leurs peintures après une session avec Armenie, les participants de Terre de Vie.
  • Image
    Arménie, Terre de Vie volunteers painting and furnishing the Sarigyugh kindergarten.
    Les bénévoles d'Arménie, Terre de Vie rénovent l'école maternelle de Sarigyugh.

Les programmes de service communautaire de l’UGAB.

Forte de sa longue tradition de programmes et d'initiatives visant à reconnecter la diaspora avec ses racines arméniennes, l'Union Générale Arménienne de Bienfaisance (UGAB) a organisé cet été deux de ses programmes de service communautaire, attirant des jeunes de huit pays.   

Arménie, Terre de Vie et le Voyage Découverte ont une fois de plus permis aux jeunes de la diaspora, âgés de 15 à 33 ans, de renouer avec leur héritage et leur culture, et de tisser des liens avec les populations locales, tout en réalisant des projets au service de la nation.

Arménie, Terre de Vie         

Crée en 2011 par le comité des jeunes de l'UGAB Paris, Arménie, Terre de Vie est un programme humanitaire et social de quatre semaines se déroulant chaque été, réunissant des jeunes partageant des intérêts communs pour des projets de service communautaire en Arménie. Pendant un mois, les participants se concentrent sur un projet de reconstruction dans un village identifié par l’UGAB, mènent des sessions de prévention à l’hygiène bucco-dentaire à destination des enfants et organisent des journées d’animation quotidiennes.

Cette année, 22 volontaires âgés de 19 à 33 ans venus de France et des États-Unis ont participé au programme, dont la mission principale était la rénovation de plusieurs salles de l’école maternelle du village de Sarigyugh, situé dans la région du Tavush. Les bénévoles ont rénové sept salles en utilisant des approches éco-responsables. Impliqués dans toutes les phases de la rénovation - du gros-œuvre à la peinture en passant par l'ameublement - les volontaires ont également créé des pièces de bois en 2D et 3D pour décorer les pièces, en partenariat avec le Fab Lab de Dilijan.    

Franca-Maria Alongi, volontaire d’origine italienne et arménienne, a participé aux activités quotidiennes avec les enfants, comme le chant et la danse. « Nous sommes heureux de pouvoir consacrer notre temps aux enfants. Ils méritent de passer les premières années de leur scolarité dans de bonnes conditions. Je suis très reconnaissante de pouvoir participer à leur épanouissement. » 

L'ancien bâtiment de l'école maternelle, qui n'avait pas été rénové depuis les années 80, dispose désormais d’une cantine, d’un vestiaire, d’une salle de jeux, d’un dortoir, deux annexes et un d’un dortoir. De plus, des panneaux solaires seront bientôt installés sur le toit afin de réduire les coûts de fonctionnement de l’école.        

« Avant la rénovation, la maternelle ne pouvait accueillir que deux groupes d'enfants. Grâce au travail des bénévoles, nous pouvons accueillir un groupe de plus, répondant ainsi aux besoins des villages voisins », explique Gayane Gevorgyan, directrice de la maternelle.            

Depuis 2017, le programme Arménie, Terre de Vie œuvre dans le village de Sarigyugh. « La première fois que nous sommes venus, nous sommes tombés amoureux de ce village. Les gens ici sont adorables. Il est primordial pour nous de créer des liens durables avec eux », explique Simon Azad Landré, manager du programme. 

« Il est essentiel que les bénévoles du groupe se sentent chez eux au sein du village. Nous faisons en sorte de les intégrer le mieux possible et les considérons comme des habitants du village à part entière », nous explique Seyran Saribekyan, maire de Sarigyugh.      

Les volontaires ont eu l'occasion de partager des moments forts avec les populations locales, d'organiser des activités quotidiennes pour les enfants du village et de distribuer des colis alimentaires et des produits d’hygiène aux familles déplacées d'Artsakh dans la région de Tavush. Ils ont également visité les orphelinats de Gavar et Nor Kharberd et organisé des activités pour les enfants déplacés d'Artsakh actuellement hébergés à Idjevan.     

Vous souhaitez devenir volontaire de la prochaine édition du programme ? Plus d’informations en ligne sur la page Arménie, Terre de Vie.

Le Voyage Découverte        

Depuis 2003, le Voyage Découverte de l'UGAB permet aux adolescents arméniens de la diaspora de s’immerger dans la culture arménienne. Cette année, le programme a accueilli 29 participants, âgés de 15 à 18 ans, originaires des États-Unis, du Canada, de France, de Syrie, du Liban, de Russie, des Émirats Arabes Unis et de Turquie. Le groupe a passé plusieurs semaines dans le camp de vacances d'Hankavan, et ont participé à des activités éducatives et ludiques, tout en découvrant la culture du pays à travers ses musiques, ses danses, ses sites touristiques et ses nombreux musées.          

Pour la première fois dans l’histoire du programme, les activités se sont faites en langue arménienne. En effet, la grande majorité des participants pratique cette langue au quotidien. Le séjour a permis à ceux qui ne pratiquent pas l’arménien d’améliorer leurs compétences linguistiques, contribuant à la mission culturelle de longue date de l'UGAB : préserver l'identité arménienne en diaspora.         

En partenariat avec le Fuller Center for Housing Armenia, les participants ont participé à la rénovation d'une maison dans la région d'Aragatsotn et à la réparation des clôtures du centre d'élevage des cerfs rouges du Caucase, dans le parc national de Dilijan. "Certaines écoles internationales exigent des lycéens d’effectuer des travaux d’intérêt général d’une durée de 60 heures. Nous veillons à ce que 40 heures de leur engagement soit en faveur de leur patrie d'origine", explique Directrice des Programmes Jeunesse d’été, Arménie et France, Herminé Duzian ajoute : « Nous leur avons remis des certificats lors du dernier jour du programme à Erevan qui seront validés par leurs écoles dans le cadre de leurs missions de volontariat. »  

Les participants ont également eu l’opportunité de passer du temps avec les enfants du camp Nairi de l’UGAB, partageant un espace commun dans le camp de vacances d'Hankavan. Créé en 2020 pour soutenir les enfants des familles victimes de la guerre d’Artsakh, le Camp Nairi s’emploie à aider ces enfants, par le biais d'activités éducatives, d'une assistance psychologique et de thérapies de groupe et individuelles. Herminé Duzian considère que la rencontre et les interactions entre les deux groupes sont très enrichissantes : « Les enfants du Camp Nairi sont vulnérables et ont besoin d’un soutien constant. En rencontrant les jeunes du Voyage Découverte, les enfants ont réalisé que la diaspora ne les oublie pas. »

Aram Vahan Baghdasarian, 18 ans, originaire des États-Unis, partage son retour d’expérience : « J'ai énormément apprécié la possibilité qui nous est offert de rencontrer des jeunes venus du monde entier. Le partage des cultures entre les participants était très enrichissant et grâce à cela, je suis sorti de ma zone de confort. De plus, le voyage m’a permis de me reconnecter avec mes racines et de développer un sentiment fort d’arménité. »   

Pour en savoir plus sur les programmes de service communautaire en Arménie, visitez agbu.org.